Skip to main content Skip to search

Archives for Economie Libye

Politiques économiques

7 candidats au poste de Premier ministre

7 candidats au poste de Premier ministre ont présenté leur programme devant le Congrès National Général (CNG). Trois noms se détachent : ceux de MM. Mohamed Buker (directeur de l’Etat civil, originaire de Misrata), Omar Al Hassi (universitaire, originaire de Benghazi) et Ahmed Mitig (homme d’affaires, originaire de Misrata) par rapport à MM. Senoussi Sifat et Jumaa Fehima (tous deux anciens membres du conseil local d’Al Beida), Ali Al Treiki (ex ministre du Pétrole) ou Wanis Faghi (originaire de Bani Walid). Un premier tour de vote n’a pas permis d’aboutir à une majorité qualifiée de 120 voix en faveur d’un des candidats.

 

Première réunion de la Commission des 60
La première réunion des 47 membres de la Commission des 60 chargée de rédiger, en 120 jours, le projet de constitution libyenne s’est tenue à Al Baida le 21 avril. M. Ali Tarhouni, ancien ministre des Finances et du Pétrole du CNT, a été désigné président de la commission.

 

Lancement de l’enregistrement sur les listes électorales pour le scrutin parlementaire
La Haute Commission Nationale pour les Elections a ouvert la période d’enregistrement des votants aux prochaines élections parlementaires qui désigneront la Chambre des représentants chargée de succéder au CNG et de gouverner la Libye jusqu’à l’adoption de la nouvelle Constitution, pour une période maximale de 18 mois. Le scrutin est prévu pour mi 2014.

 

Elections locales : villes élisent leurs représentants
Les élections aux Conseils locaux se sont tenues dans 15 villes du pays, dont Benghazi. 41 autres villes, dont Tripoli, doivent désigner leurs élus locaux dans les prochains mois.

 

Vers une réduction d’un tiers du budget de l’Etat ; pas de pénurie de dollars
Selon le président de la commission des Finances du CNG, le parlement va se prononcer sur l’adoption d’un budget réduit d’un tiers (44 Md LYD contre 69 Md LYD proposés ; répartis entre salaires 18.7 Md LYD, fonctionnement 8 Md LYD et subventions 13.2 Md LYD) et un gel total des programmes d’infrastructures (11 Md LYD) jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement. Cette décision se justifie selon lui par la baisse des revenus pétroliers qui devrait entraîner un déficit budgétaire de 10 Md LYD en 2014. Ce déficit pourrait être financé soit par un prêt de la Banque centrale (soit sur un fonds alimenté par les excédents budgétaires des années précédentes estimé entre 10 et 17 Md LYD, soit sur un fonds de revenus pétroliers non dépensés estimé à 17 Md LYD), soit par l’émission d’obligations islamiques (sukuk), solution étudiée avec l’appui technique du FMI et de la Banque mondiale.
Par ailleurs, le directeur des réserves de la BCL a de nouveau nié toute pénurie de devises, indiquant que les Libyens se rendant à l’étranger se voyaient allouer leurs demandes de dollars et que des lettres de crédit étaient ouvertes normalement par les importateurs.
Le ministère des Affaires sociales a annoncé le règlement prochain de 520 M USD d’arriérés d’allocations familiales dont le paiement a été retardé par le manque de liquidités auquel le ministère est confronté depuis mi 2013.

 

Fonds pillés : Le point sur l’avancement des recouvrements
Une réunion de la commission des Finances du CNG et de la Banque centrale a permis de faire un point sur l’avancée du recouvrement des fonds libyens détournés par des responsables du régime Qadhafi et de charger le ministre des Finances de présider un nouveau comité de suivi de ce dossier. Selon un article de presse, ces avoirs seraient chiffrés à 200 Md USD. Deux accords de rapatriement de fonds auraient été trouvés avec la Suisse pour 30 Md USD et la Grande Bretagne pour 10 Md USD. 1 Md USD auraient été identifiés en Afrique du Sud, 37 Md USD aux Etats-Unis, 7.3 Md EUR et 10.5 Md USD en Allemagne, 12 Md GBP et 19.8 Md USD en Grande Bretagne et 3 Md EUR et 4.3 Md USD aux Pays-Bas.

 

Pétrole : premier chargement au départ de Tobrouk ; la production remonte légèrement
Suite à l’accord signé avec les bloqueurs des installations pétrolières de Cyrénaïque, un premier pétrolier a quitté le port de Marsa Al Hariqa (110 000b/j) à Tobrouk avec 1 Mb de brut à bord. La reprise des exportations au départ de Zueitina (70 000b/j) est pour sa part retardée d’un mois en raison de difficultés techniques. Les discussions en vue de la réouverture des terminaux d’Es Sider (340 000b/j) et Ras Lanuf (220 000b/j) connaissent des difficultés et les bloqueurs appellent le gouvernement à tenir ses engagements.
A l’Ouest les blocages des champs de Sharara et El Fil se poursuivent et la production moyenne serait actuellement remontée à 220 000b/j.
Par ailleurs, le ministère du Pétrole et du Gaz a ouvert un bureau à Misrata, qui sera dirigé par M. Hussein El Dharrat. La NOC devrait, elle, lancer des études de faisabilité pour les projets suivants : construction d’une raffinerie de 30 000b/j au Fezzan ; extension de la raffinerie de Zawia (120 000b/j) pour atteindre une capacité de 220 à 300 000b/j ; construction d’une raffinerie de 220 à 300 000b/j à Tobrouk ; développement du complexe pétrochimique de Ras Lanuf ; construction d’un complexe pétrochimique à Benghazi et développement du complexe pétrochimique de Mellitah.
Annoncé la semaine dernière, le projet de mise en place de cartes de crédit de carburant subventionné vise à lutter contre la contrebande de carburant subventionné vers les pays voisins. En effet, la consommation domestique de carburant a augmenté de 15% entre 2012 et 2013, contre une hausse habituelle comprise entre 3 et 7%, la différence étant certainement liée au trafic. Hors les subventions au prix des carburants (1.3 Md LYD/an) grèvent fortement le budget de l’Etat, qui espère économiser 800 M LYD/an par ces mesures.

 

Sécurité : reprise des vols ; nouveaux incidents sécuritaires
Suspension des vols : Lufthansa annonce la suspension de ses vols jusqu’en octobre.
Tripoli : libération de l’adolescente kidnappée il y a une semaine ; poursuite des négociations en vue de la libération de l’ambassadeur de Jordanie et des deux diplomates tunisiens enlevés ; tentative de cambriolage contre la résidence de l’Ambassadeur du Portugal.
Sirte : un accrochage entre Libya Shield et un groupe armé fait un mort.
Benghazi : deux personnes blessées dans l’explosion d’une bombe près d’une caserne des forces spéciales ; tentative d’assassinat contre un membre des forces spéciales.
Derna : assassinat d’un responsable d’Ansar Al Sharia.
Sebha : de nouveaux heurts communautaires font 3 morts.

 

Actualités économiques

La Libye se classe au 144e rang mondial (sur 204) de l’indice OKH de mondialisation
Cet indice reflète le niveau de mondialisation économique, sociale et politique d’un pays.

Réorganisation de la LIA
Le président de la Libyan Investment Authority Abdelmagid Breish a annoncé la réorganisation de la LIA en trois fonds, un fonds pour les générations futures abondé par les revenus pétroliers, un fonds de stabilisation budgétaire et un fonds d’investissement domestique qui sera chargé d’investir dans des projets d’infrastructures en Libye. Les 66 Md USD d’investissements de la LIA seront réorganisés, en commençant par la mise en place d’un portefeuille de 11 Md USD dont la gestion sera sous traitée à des sociétés spécialisées.
Par ailleurs, la LIA pourrait prochainement engager une action en justice contre Palladyne International Asset Management, un hedge fund basé aux Pays Bas accusé d’avoir servi d’outil de blanchiment d’argent pour le régime Al Qadhafi.

GECOL annonce la mise de en place 470 MW de capacité de génération d’ici l’été
GECOL a annoncé la mise en fonctionnement de la première tranche de la centrale Al Khaleej de Sirte (350 MW) de même que l’installation de générateurs mobiles d’une capacité cumulée de 120 MW.

La zone franche de Benghazi pourrait créer 40 000 emplois
Selon le comité en charge du projet de zone franche de Benghazi, ce dernier pourrait, sur 10 ans, attirer 16 Md USD d’investissements directs et permettre la création de 40 000 emplois.

La Libye souhaite développer ses investissements en Jordanie
Selon le président de la Libyan Foreign Bank Mohamed Ben Youssef, la Libye souhaite développer ses intérêts économiques en Jordanie où la LFB détient déjà 16.5% de la Housing Bank, 12.5% de l’Arab Development Bank et 4% de la Jordan Bank. Le montant des investissements libyens à la bourse d’Amman atteindrait 742 M USD, plaçant la Libye au 7e rang des investisseurs étrangers.

Le gouvernement approuve le projet de construction d’une usine de dessalement
Le conseil des ministres a autorisé le ministère des Ressources hydriques à lancer les procédures contractuelles en vue de la construction d’une usine de dessalement de 200 000m3/j à Jafara, dans le Nord-Ouest de la Libye.

Fuite à l’usine chimique d’Abu Kammash
Selon l’association de protection de l’environnement Bado, plusieurs réservoirs de produits chimiques de l’usine d’Abu Kammash de Zouara fuient, faisant craindre une pollution de la zone à l’acide chlorhydrique.

Les résultats de Land’Or en baisse sur le marché libyen
La société tunisienne de fabrication de fromage a enregistré une baisse de 15% de ses ventes au premier trimestre en raison d’une diminution de 44% de ses ventes à l’export vers la Libye, et de 46% vers le Maroc.

Read more

Marché public en Libye

Le gouvernement Libyen a donné son accord au ministère de l’électricité pour conclure des contrats pour la réalisation de 8 centrales au gaz pour produire un total de 600 mégawatts afin de compenser le manque d’électricité dû aux dégâts subis par les centrales existantes.

De plus, le ministère des Ressources hydrauliques a été autorisé à réaliser une station de dessalement des eaux dans la région de Zouitina. Les marchés public seront publié d’ici sou peu.

 

Le ministre de l’Industrie Suleiman Ali Al-Taif Al-Fituri cherche a recruté un cabinet de consultant pour un audit de 4 complexes industriels et élaboré un modèle d’avenir pour les sites.

Les sites concernés :

Abu Kammach (chimie),
Al Aouinet (or et autres minerais),
Sabkhet Marada (dans le centre du pays)
wadi al shatti (fer, dans le Sud)

Read more

Politique économique

– CNG : adoption de la loi électorale ; toujours pas de consensus sur le premier ministre

Le Congrès National Général (CNG) a adopté la loi électorale qui gouvernera l’organisation des élections des 200 membres de la chambre des Représentants qui succèdera au CNG. Les nouveaux députés seront élus sur la base de candidatures indépendantes. 30 sièges seront réservés à des femmes.

Par ailleurs, les discussions pour désigner le Premier ministre chargé de conduire le gouvernement jusqu’à ces élections n’ont toujours pas abouti à un consensus. Une partie du CNG soutient le maintien définitif en poste d’Abdallah Al Thinni, alors que l’autre milite pour une nouvelle élection. Dans ce dernier cas de figure, les noms de Mohamed Bouker (directeur de l’Etat Civil), d’Omar Al Hassi (directeur de la Commission d’Intégrité) et d’Ashour Shuwail (ancien ministre de l’Intérieur) sont évoqués.

– Nouri Abusahmain dans la tourmente

Le président du CNG fait l’objet d’une contestation croissante de la part des membres du Congrès suite à la publication sur internet de vidéos le montrant répondre à l’interrogatoire du chef de brigade Haythem Al Tajouri, qui l’avait brièvement arrêté fin janvier suite au motif d’une histoire de mœurs. Le président du CNG pourrait faire face à un vote de défiance.

– La Banque centrale face aux difficultés financières ; Husni Bey appelle à dévaluer

Selon son vice-gouverneur, la Banque centrale a utilisé 16 de ses 132 Md USD de réserves pour faire face à la baisse des revenus pétroliers provoquée par le blocage des terminaux depuis juillet 2013. Pour lui, l’économie libyenne pourrait survivre dans ces conditions encore « deux ans et demi mais au prix de grandes difficultés. »

Dans le même temps, le creusement du déficit commercial s’aggrave en raison de revenus pétroliers qui pourraient ne pas dépasser 20 Md USD cette année alors que la facture des importations reste constante autour de 30 Md USD, notamment en raison des importations de carburants (650 M USD / mois).

Husni Bey, qui dirige le plus grand groupe commercial libyen, appelle la Banque centrale à dévaluer le LYD de 1.25 à 2 LYD pour un USD. Les ventes du groupe HB seraient en baisse de 20% sur les 3 derniers mois.

– Is local government in Libya the Solution?
Lire :http://www.atlanticcouncil.org/blogs/menasource/is-local-government-in-libya-the-solution#.

 

Actualité économique

– Pétrole : intensification des négociations ; les champs de l’Ouest restent bloqués

La libération sur ordre du vice-président du CNG des trois hommes d’Ibrahim Al Jadran détenus depuis leur arrestation par les forces spéciales américaines à bord du Morning Glory, semble avoir permis une intensification des négociations en vue d’une levée du blocage des terminaux pétroliers, menées par plusieurs intermédiaires du CNG, du gouvernement et par des responsables tribaux.

Le ministre du Pétrole par intérim Omar Shakmak a reconnu de « bonnes intentions » de la part d’Ibrahim Jadhran, qui avait lui-même annoncé une solution acceptable « par tous les Libyens d’honneur. » Jadhran continuerait d’exiger l’organisation d’un référendum sur la mise en place d’un système fédéral en Libye. Les négociations provoquent des dissensions entre les membres du mouvement Jadhran dont huit hauts responsables ont annoncé leur retrait, accusant leur chef de « concentrer les pouvoirs. » Cet éclatement fait craindre quant à la portée finale d’un éventuel accord, tous les terminaux n’étant pas bloqués par les mêmes groupes.

Le Conseil des ministres a entériné le déménagement du quartier général de la force de protection des installations pétrolières de Tripoli à Brega.

A l’Ouest, les blocages des champs de Sharara et El Fil se poursuivent et la production moyenne serait actuellement de 150 000 b/j.

Enfin, la société russe Tatneft a annoncé son intention de redémarrer ses opérations dans les bassins de Ghadames et de Sirte, suspendues depuis 3 ans, avant la fin de l’année.

– Société Générale : de nouveaux détails révélés dans la plainte de la LIA

Dans le cadre de son action en justice intentée contre la Société Générale devant un tribunal britannique pour la mauvaise gestion d’un placement de 2,1 Md USD, la LIA a accusé la Société Générale d’avoir passé un contrat de 58 M USD avec la firme de conseil Leneida, enregistrée au Panama, et proche de Seif Al Islam Al Qadhafi. La banque française conteste les « accusations infondées avec Seif Al Islam… »

Read more

Economie Libye

Semaine du 13 mars 2014

Politiques économiques

– Le CNG renverse Ali Zeidan
Le Congrès National Général (CNG) a adopté à une majorité qualifiée de 124 voix sur 138 votants une motion de renversement du Premier Ministre Ali Zeidan. La gestion des derniers développements de la crise pétrolière semble avoir rallié les membres du CNG, incapables de s’entendre sur une motion de censure régulièrement inscrite à l’agenda ces dernières semaines. Ce vote met fin à plusieurs semaines de blocage politique. .
Ali Zeidan, pourtant placé sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire par le procureur général sur décret du Procureur général dans le cadre d’une enquête sur de possibles irrégularités financières, a quitté la Libye pour l’Europe le soir même de sa destitution.
Le ministre de la Défense, Abdallah Al Thinni, a été désigné comme Premier Ministre pour une période de deux semaines durant laquelle un successeur à Ali Zeidan devra être nommé. Les ministres du gouvernement Zeidan restent donc en poste jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement. Cependant, le ministre des Transport Abdelqader Mohamed Ahmed a déjà présenté sa démission.
Abdallah Al Thinni a déclaré que la sécurité constituerait la priorité de son action et a appelé le CNG à adopter un budget d’urgence.

– Transition politique : adoption de l’amendement constitutionnel
Le CNG a adopté la proposition d’amendement à la déclaration de constitution proposée par sa commission constitutionnelle. Celui-ci prévoit la tenue d’élections générales d’ici à juillet pour la désignation d’une chambre des représentants chargée de gouverner le pays pour une nouvelle période de transition de 18 mois qui doit permettre l’écriture et l’adoption d’une nouvelle constitution. La seule modification retenue touche au mode de désignation du nouveau président. Les élus devront s’entendre soit sur son élection au suffrage universel direct soit sur sa désignation par le nouveau parlement.
Le texte de l’amendement proposé au vote peut être lu sur : lire la suite

– Pétrole : les bloqueurs de Jadhran exportent leur premier cargo vers la Corée du Nord
Ibrahim Al Jadhran et les bloqueurs des installations pétrolières de Cyrénaïque sont parvenus à exporter leur premier pétrolier de brut libyen. Arrivé au terminal pétrolier d’El Sider, le Morning Glory, pétrolier d’une capacité de 350 000b battant pavillon nord- coréen, a pu quitter, chargé, le port et fausser compagnie à un groupe de chalutiers armés et manœuvrés par les révolutionnaires de Misrata et venus tenter de l’intercepter. Le navire aurait également réussi à échapper à la marine libyenne, qui a ouvert le feu. Le Morning Glory a ensuite disparu dans les eaux internationales. Le nom de l’acheteur et la destination finale du brut libyen ne sont pas connus.

Cette exportation illégale de pétrole constitue le plus grand défi à la souveraineté nationale libyenne depuis la fin de la Révolution de 2011. La NOC a ouvert une procédure judiciaire contre les propriétaires du navire et la Libye a demandé à la communauté internationale d’arraisonner le pétrolier. Le Royaume Uni a annoncé préparer un projet de résolution des Nations Unies interdisant l’achat de pétrole libyen hors du canal légal. Les Etats Unis ont qualifié « d’acte criminel » toute vente de brut libyen en dehors du cadre légal. Le président du Parlement a donné aux bloqueurs un délai de deux semaines pour libérer les installations pétrolières sinon quoi une intervention militaire serait lancée.
Dans l’Ouest, la production a repris sur le champ de Sharara (340 000b/j) et la production pétrolière moyenne serait de 450 000 b/j. Selon le ministre du Pétrole par intérim, Omar Al Chakmak, la production pétrolière aurait permis de couvrir à peine 16% des besoins budgétaires des mois de janvier et février.

– CNG : consensus sur le droit des minorités ; budget de développement régional
Le CNG aurait adopté un consensus sur la garantie du droit des minorités et le principe d’une régionalisation du budget de l’Etat. Les détails de ces deux décisions ne sont pas encore connus.

– Budget : rapport sur l’exécution du budget 2013 ; indices sur le projet 2014
Le Bureau de l’auditeur général (Diwan al muhasabat) a présenté son rapport annuel sur l’exécution du budget de l’Etat. Les dépenses de salaires auraient donc atteint 14,5 Mds EUR (12 Mds EUR- initialement prévus par la loi de finances), celles de fonctionnement de 8,3 Mds EUR (6,3 Mds EUR), celles de subvention 9.4 Mds LYD, soit 5,4 Mds EUR (6,1 M EUR) et celles d’investissement 7,7 Mds EUR (11,2 Mds EUR) pour des dépenses totales de 36 Mds EUR (40,5 Mds EUR). Les recettes de l’Etat ont atteint 34,2 Mds EUR, pour un déficit budgétaire de 1,8 Mds EUR.
Par ailleurs, le président de la commission des Finances du CNG a indiqué que le projet de loi budgétaire actuellement à l’étude prévoyait des dépenses totales de 40 Mds EUR.

–  Les avoirs étrangers de la Libye estimés à 255.8 Mds LYD(148 Mds EUR)
D’après le rapport annuel du Bureau de l’auditeur général, la valeur des avoirs étrangers de la Libye est estimée à 255,8 Mds LYD (147,2 Mds EUR), répartis entre la Banque Centrale avec 149 Mds LYD (85.7 Mds EUR), la Libyan Investment Authority avec 85 Mds LYD (48.9 Mds EUR) et la Libyan Foreign Bank avec 21.8 Mds LYD (12.5 Mds EUR).

–  Elections locales : lancement de l’enregistrement à Tripoli
Othman Gajiji, président du Comité central pour l’organisation des élections municipales, a déclaré que l’enregistrement des votants et des candidats à l’élection aux différentes municipalités du conseil local de Tripoli ont débuté. Le scrutin pourrait se tenir mi-mai. L’enregistrement est déjà en cours dans 45 villes du pays dont Sebha, Khoms, Zliten, Tobruk et Benghazi. Beida, Shahat, Awjila et Zultan ont déjà élu leur conseil municipal et les résultats finaux sont attendus pour les villes de Zintan, Gharian, Tazerbo, Thragen et Wadi Atba.

-Sécurité : nouveaux incidents sécuritaires
Gharian: 2 assaillants tués et 2 soldats blessés lors d’une attaque contre l’usine de médicament de Gharian. / Benghazi : assassinat d’un ressortissant égyptien ; assassinat de 2 membres des forces armées ; assassinat d’un ex responsable des services de sécurité / Derna : assassinat d’un médecin indien ; deux personnes blessées dans un attentat à la bombe.

 

Actualités économiques

– Accord SES – Al Ruya pour la provision de services VSAT
La société française de gestion de satellites SES et le fournisseur de services téléphoniques Al Ruya ont signé un accord en vue de fournir des services de téléphonie par satellite à l’industrie pétrolière.

– Société Générale : la LIA engage une action en justice
La Libyan Investment Authority a engagé une action en justice contre la Société Générale devant une cour britannique. Le contentieux porte sur des placements d’un montant d’1.5 Md USD réalisés entre 2007 et 2009.

– Accord pour la construction d’une usine de dessalement d’eau de mer à Zliten
Le gouvernement a adopté le décret 66/2014 qui autorise le ministère des Ressources hydriques à lancer les procédures contractuelles en vue de la construction d’une nouvelle usine de dessalement d’une capacité de 50 000m3/j à Zliten.

– Efficacité énergétique
GECOL distribue 1 000 000 d’ampoules basse consommation Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation aux économies d’électricité, GECOL a entamé la distribution d’1 000 000 d’ampoules basse consommation à la population libyenne.

– Travaux terminés sur le nouveau quai du port franc de Misrata
La Zone Franche de Misrata a annoncé que la société turque TML a terminé les travaux d’aménagement d’un nouveau quai de 806 m dans le port franc de Misrata.

– Formation professionnelle
 Accord Libye-Corée du Sud. La Libye et la Corée du Sud ont signé un accord pour la formation de 1400 libyens, chercheurs d’emploi dans les secteurs de l’électricité et l’informatique.

– La Libye, principal client étranger de Daewoo
Avec 11.4 Mds USD de contrats signés, la Libye serait le premier client étranger du groupe coréen du sud Daewoo Engineering and Construction, devant le Nigeria (6.7 Mds USD) et l’Algérie (4.2 Mds USD). Daewoo est, après Hyundai, le deuxième groupe coréen à dépasser la barre des 50 Mds de contrats à l’étranger.

– Renouvellement de l’équipe de direction d’Ouganda Telecom
Stephen Kaboyo a été nommé comme nouveau directeur d’Ouganda Telecom, opérateur de téléphonie mobile (dont 69 % du capital est détenu par le fonds d’investissement libyen LAP GreenN). Trois nouveaux administrateurs ont également été nommés au Conseil d’Administration. La Libye détiendrait 375 M USD d’investissements directs en Ouganda.

 

Relations internationales

-Etats-Unis : annonce de l’ouverture d’un service consulaire
L’Ambassade des Etats-Unis en Libye a annoncé l’ouverture prochaine d’un service consulaire permettant de traiter des demandes de visa américain en Libye.

– Nations Unies : Tarek Mitri fait part de ses craintes au Conseil de sécurité
Le représentant spécial du secrétaire général et chef de la mission d’appui de l’ONU (MANUL) a fait part de son inquiétude de la violence accrue et d’un processus politique paralysé. Il a averti « qu’en raison de l’animosité croissante, la Libye risque de s’engouffrer dans un nouveau chemin de violence sans précédent>>

Read more